loader

Principal

Rétine

Afrin Extro

Spray nasal Afrin Extra - médicament anti-congestif, alpha-adrénomimétique.
Stimulant alpha adrénergique topique. A un effet vasoconstricteur. L'oxymétazoline provoque une vasoconstriction des muqueuses du nez, des sinus paranasaux et de la trompe d'Eustache, ce qui entraîne une diminution de leur œdème et la libération de la respiration nasale en cas de rhinite allergique et / ou infectieuse-inflammatoire (rhinite).
En raison de la présence d'excipients dans la composition du médicament (MCC, carmellose sodique et povidone K29-32), le spray supplémentaire nasal Afrin ne sort pas du nez et ne coule pas dans la gorge, car après avoir été introduit dans les voies nasales, le spray devient plus visqueux et adhère aux muqueuses nasales plus efficacement qu'une solution aqueuse standard.
Sur la base d'études cliniques publiées, l'administration intranasale d'une composition aromatique similaire à celle d'un médicament contenant du lévomenthol (également appelé menthol), du cinéole (également appelé eucalyptus) et du camphre provoque une sensation de refroidissement temporaire dans la muqueuse nasale en raison de l'interaction avec les récepteurs du froid du trijumeau. nerf à la surface de la membrane muqueuse.
Selon des études cliniques, le médicament commence à agir en 1 minute et l'effet dure jusqu'à 12 heures.
Pharmacocinétique
Lorsqu'il est utilisé comme spray nasal, l'oxymétazoline n'est pratiquement pas détectée dans le plasma sanguin.

Indications pour l'utilisation:
Les indications pour l'utilisation du spray Afrin Extro sont: le traitement symptomatique de la rhinite (rhinite) d'étiologie allergique et / ou infectieuse-inflammatoire; sinusite; eustachite; rhume des foins.

Mode d'application:
Agitez vigoureusement le flacon avant chaque utilisation d'Afrin Extra spray. Avant d'utiliser le spray nasal pour la première fois, il est nécessaire de le calibrer en appuyant plusieurs fois sur la tête de pulvérisation.
Adultes et enfants de plus de 6 ans - 2-3 injections dans chaque passage nasal avec un intervalle de 10 à 12 heures La fréquence d'application peut être augmentée jusqu'à 3 fois par jour chez l'adulte. Il n'est pas recommandé de dépasser la dose indiquée..

Effets secondaires:
En général, Afrin Extra est bien toléré et les effets indésirables possibles sont généralement légers et transitoires..
Sécheresse transitoire et brûlure de la muqueuse nasale, sécheresse de la bouche et de la gorge, éternuements; augmentation de la pression artérielle, augmentation de l'anxiété, nausées, étourdissements, maux de tête, insomnie, palpitations, troubles du sommeil.

Avec une utilisation prolongée - tachyphylaxie, hyperémie réactive et atrophie de la muqueuse nasale. Le chlorure de benzalkonium, qui fait partie du médicament, peut provoquer des réactions cutanées locales.

Contre-indications:
Les contre-indications à l'utilisation du spray Afrin Extra sont: l'hypersensibilité aux médicaments sympathomimétiques, à tout composant du médicament; rhinite atrophique; utilisation simultanée d'inhibiteurs de MAO (y compris une période de 14 jours après leur annulation); enfants de moins de 6 ans.
Avec soin: maladie coronarienne; arythmies; Insuffisance cardiaque chronique; athérosclérose sévère; hypertension artérielle; hyperthyroïdie; Diabète; l'insuffisance rénale chronique; glaucome à angle fermé; hyperplasie de la prostate avec symptômes cliniques; grossesse; période de lactation.

Grossesse:
L'innocuité d'Afrin Extra chez la femme enceinte et pendant l'allaitement n'a pas été établie, par conséquent, le médicament ne doit être prescrit aux femmes enceintes ou allaitantes que sur recommandation d'un médecin si le bénéfice attendu de l'utilisation du médicament pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus ou le nourrisson..

Interaction avec d'autres médicaments:
Afrin Extra ralentit l'absorption des anesthésiques locaux, allonge la durée de leur action.
L'utilisation combinée avec d'autres médicaments vasoconstricteurs augmente le risque d'effets secondaires.
Avec l'utilisation simultanée d'inhibiteurs de la MAO (y compris une période de 14 jours après leur annulation), de la maprotiline et des antidépresseurs tricycliques - une augmentation de la pression artérielle.

Surdosage:
Symptômes d'un surdosage avec Afrin Extra spray: en cas de surdosage important ou d'ingestion accidentelle, nausées, vomissements, cyanose, fièvre, tachycardie, arythmie, augmentation de la pression artérielle, essoufflement, troubles mentaux, dépression du système nerveux central (somnolence, diminution de la température corporelle, bradycardie, diminution de la pression artérielle, arrêt et le coma).
Traitement: symptomatique; en cas d'ingestion accidentelle - lavage gastrique, charbon actif. Les médicaments vasopresseurs sont contre-indiqués.

Conditions de stockage:
À une température ne dépassant pas 25 ° C.
Garder hors de la portée des enfants.

Formulaire de décharge:
Afrin Extra - spray nasal, 0,05%.
Dans un flacon en plastique opaque hermétique d'une contenance de 23 ml avec un vaporisateur fin et un capuchon protecteur recouvert d'un film thermorétractable pour contrôler la première ouverture avec le logo de l'entreprise, 15 ml.

Composition:
Spray nasal Afrin Extra - 1 ml contient l'ingrédient actif: chlorhydrate d'oxymétazoline 0,5 mg.
Excipients: MCC et carmellose sodique (Avicel RC 591) - 30 mg; hydrogénophosphate de sodium - 0,975 mg; phosphate monosodique monohydraté - 5,525 mg; édétate disodique dihydraté - 0,3 mg; macrogol 1450 - 50 mg; povidone K29-32 - 30 mg; alcool benzylique - 3 mg; cinéole - 0,2 mg; camphre - 0,2 mg; lévomenthol - 0,6 mg; solution de chlorure de benzalkonium à 17% - 1,471 mg; polypropylène glycol - 5 mg; eau purifiée - q.s. jusqu'à 1 ml.

Aditionellement:
Avec une utilisation prolongée (plus d'une semaine), les symptômes de congestion nasale peuvent réapparaître. S'il est nécessaire de poursuivre le traitement pendant plus de 5 jours, une consultation médicale est requise.
Évitez de mettre le médicament dans les yeux.
Influence sur la capacité à conduire des véhicules et à travailler avec des mécanismes. Le médicament, lorsqu'il est utilisé correctement et aux doses recommandées, n'affecte pas la conduite de véhicules et le travail avec des mécanismes, cependant, si des effets secondaires tels que des étourdissements se produisent, vous devez vous abstenir de ces types d'activités..

Afrin ® extro (Afrin ® extro)

Titulaire de l’autorisation de mise sur le marché:

Produit par:

Forme posologique

reg. No: LP-001589 du 03.16.12 - Indéfiniment Date de réenregistrement: 25.11.19
Afrin ® extra

Forme de libération, emballage et composition d'Afrin® extra

Spray nasal sous forme de suspension gélatineuse de couleur blanche ou presque blanche, avec une odeur caractéristique.

1 ml
chlorhydrate d'oxymétazoline500 mcg

Excipients: cellulose microcristalline et carmellose sodique (Avicel RC-591) - 30 mg, hydrogénophosphate de sodium - 0,975 mg, phosphate monosodique monohydraté - 5,525 mg, édétate disodique dihydraté - 0,3 mg, macrogol 1450-50 mg, povidone K29-32-30 mg, alcool benzylique - 3 mg, cinéole - 0,2 mg, camphre - 0,2 mg, lévomenthol - 0,6 mg, solution de chlorure de benzalkonium 17% - 1,471 mg, polypropylène glycol - 5 mg, eau purifiée - qs jusqu'à 1 ml.

15 ml - flacons en polyéthylène haute densité d'une contenance de 20 ml (1) avec un dispositif de distribution pour spray fin - boîtes en carton.

effet pharmacologique

Pharmacocinétique

Indications des substances actives du médicament Afrin® extro

Ouvrir la liste des codes ICD-10
Code CIM-10Indication
H10.1Conjonctivite atopique aiguë (allergique)
H68Inflammation et blocage de la trompe auditive [d'Eustache]
J00Nasopharyngite aiguë (nez qui coule)
J01Sinusite aiguë
J30.1Rhinite allergique due au pollen
J30.3Autre rhinite allergique (rhinite allergique pérenne)
J31.0Rhinite chronique
J32Sinusite chronique

Schéma posologique

Effet secondaire

Du côté du système respiratoire: sécheresse transitoire possible et brûlure de la muqueuse nasale, sécheresse de la bouche et de la gorge, éternuements; avec une utilisation prolongée, l'apparition d'une hyperémie réactive de la membrane muqueuse, une atrophie de la membrane muqueuse est possible.

Du côté du système cardiovasculaire: palpitations; rarement - hypertension artérielle.

Du côté du système nerveux central: excitabilité accrue, vertiges, maux de tête, troubles du sommeil; en cas d'utilisation prolongée - tachyphylaxie.

Du système digestif: nausées.

Du côté de l'organe de la vision: avec administration conjonctivale, mydriase, parésie de l'accommodation, irritation de la conjonctive et des tissus environnants, rétraction des paupières sont possibles.

Extro Afrin

Substance active

Groupes pharmacologiques

  • Agonistes alpha-adrénergiques
  • Anti-congestants

Classification nosologique (CIM-10)

  • H68 Inflammation et blocage de la trompe auditive [d'Eustache]
  • J00 Nasopharyngite aiguë [coryza]
  • J01 Sinusite aiguë
  • J30 rhinite vasomotrice et allergique
  • J30.1 Rhinite allergique due au pollen
  • J32 Sinusite chronique

Composition

Spray nasal1 ml
substance active:
chlorhydrate d'oxymétazoline0,5 mg
excipients: MCC et carmellose sodique (Avicel RC 591) - 30 mg; hydrogénophosphate de sodium - 0,975 mg; phosphate monosodique monohydraté - 5,525 mg; édétate disodique dihydraté - 0,3 mg; macrogol 1450 - 50 mg; povidone K29-32 - 30 mg; alcool benzylique - 3 mg; cinéole - 0,2 mg; camphre - 0,2 mg; lévomenthol - 0,6 mg; solution de chlorure de benzalkonium à 17% - 1,471 mg; polypropylène glycol - 5 mg; eau purifiée - q.s. jusqu'à 1 ml

Description de la forme posologique

Spray: suspension gélatineuse blanche ou presque blanche avec une odeur caractéristique.

effet pharmacologique

Pharmacodynamique

Stimulant alpha adrénergique topique. A un effet vasoconstricteur. L'oxymétazoline provoque une vasoconstriction des muqueuses du nez, des sinus paranasaux et de la trompe d'Eustache, ce qui entraîne une diminution de leur œdème et la libération de la respiration nasale en cas de rhinite allergique et / ou infectieuse-inflammatoire (rhinite).

En raison de la présence d'excipients dans la composition du médicament (MCC, carmellose sodique et povidone K29-32), le spray supplémentaire nasal Afrin ® ne s'écoule pas du nez et ne coule pas dans la gorge, car après avoir été introduit dans les voies nasales, le spray devient plus visqueux et adhère aux muqueuses nasales plus efficacement qu'une solution aqueuse standard.

Sur la base d'études cliniques publiées, l'administration intranasale d'une composition aromatique similaire à celle d'un médicament contenant du lévomenthol (également appelé menthol), du cinéole (également appelé eucalyptus) et du camphre provoque une sensation de refroidissement temporaire dans la muqueuse nasale en raison de l'interaction avec les récepteurs du froid du trijumeau. nerf à la surface de la membrane muqueuse.

Selon des études cliniques, le médicament commence à agir en 1 minute et l'effet dure jusqu'à 12 heures.

Pharmacocinétique

Lorsqu'il est utilisé comme spray nasal, l'oxymétazoline n'est pratiquement pas détectée dans le plasma sanguin.

Indications pour Afrin Extro

traitement symptomatique de la rhinite (nez qui coule) d'étiologie allergique et / ou infectieuse-inflammatoire;

Contre-indications

hypersensibilité aux médicaments sympathomimétiques, à tout composant du médicament;

utilisation simultanée d'inhibiteurs de MAO (y compris une période de 14 jours après leur annulation);

enfants de moins de 6 ans.

Avec soin: maladie coronarienne; arythmies; Insuffisance cardiaque chronique; athérosclérose sévère; hypertension artérielle; hyperthyroïdie; Diabète; l'insuffisance rénale chronique; glaucome à angle fermé; hyperplasie de la prostate avec symptômes cliniques; grossesse; période de lactation.

Application pendant la grossesse et l'allaitement

L'innocuité du médicament chez la femme enceinte et pendant l'allaitement n'a pas été établie, par conséquent, le médicament ne doit être prescrit aux femmes enceintes ou qui allaitent que sur recommandation d'un médecin si le bénéfice attendu de l'utilisation du médicament pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus ou le nourrisson..

Effets secondaires

En général, le médicament est bien toléré et les effets indésirables possibles sont généralement légers et transitoires..

Sécheresse transitoire et brûlure de la muqueuse nasale, sécheresse de la bouche et de la gorge, éternuements; augmentation de la pression artérielle, augmentation de l'anxiété, nausées, étourdissements, maux de tête, insomnie, palpitations, troubles du sommeil. Avec une utilisation prolongée - tachyphylaxie, hyperémie réactive et atrophie de la muqueuse nasale. Le chlorure de benzalkonium, qui fait partie du médicament, peut provoquer des réactions cutanées locales.

Interaction

Ralentit l'absorption des anesthésiques locaux, allonge la durée de leur action.

L'utilisation combinée avec d'autres médicaments vasoconstricteurs augmente le risque d'effets secondaires.

Avec l'utilisation simultanée d'inhibiteurs de la MAO (y compris une période de 14 jours après leur annulation), de la maprotiline et des antidépresseurs tricycliques - une augmentation de la pression artérielle.

Mode d'administration et posologie

Intranasalement. Agitez vigoureusement le vaporisateur avant chaque utilisation. Avant d'utiliser le spray nasal pour la première fois, il est nécessaire de le calibrer en appuyant plusieurs fois sur la tête de pulvérisation.

Adultes et enfants de plus de 6 ans - 2-3 injections dans chaque passage nasal avec un intervalle de 10 à 12 heures La fréquence d'application peut être augmentée jusqu'à 3 fois par jour chez l'adulte. Il n'est pas recommandé de dépasser la dose indiquée..

Surdosage

Symptômes: en cas de surdosage important ou d'ingestion accidentelle, nausées, vomissements, cyanose, fièvre, tachycardie, arythmie, augmentation de la pression artérielle, essoufflement, troubles mentaux, dépression du système nerveux central (somnolence, diminution de la température corporelle, bradycardie, diminution de la pression artérielle, arrêt respiratoire et coma).

Traitement: symptomatique; en cas d'ingestion accidentelle - lavage gastrique, charbon actif. Les médicaments vasopresseurs sont contre-indiqués.

instructions spéciales

Avec une utilisation prolongée (plus d'une semaine), les symptômes de congestion nasale peuvent réapparaître. S'il est nécessaire de poursuivre le traitement pendant plus de 5 jours, une consultation médicale est requise.

Évitez de mettre le médicament dans les yeux.

Influence sur la capacité à conduire des véhicules et à travailler avec des mécanismes. Le médicament, lorsqu'il est utilisé correctement et aux doses recommandées, n'affecte pas la conduite de véhicules et le travail avec des mécanismes, cependant, si des effets secondaires tels que des étourdissements se produisent, vous devez vous abstenir de ces types d'activités..

Formulaire de décharge

Spray nasal, 0,05%. Dans un flacon en plastique opaque hermétique d'une contenance de 23 ml avec un vaporisateur fin et un capuchon protecteur recouvert d'un film thermorétractable pour contrôler la première ouverture avec le logo de l'entreprise, 15 ml. 1 fl. dans une boîte en carton.

Fabricant

Bayer CJSC, Russie.

Produit par: Contract Pharmaceuticals Limited. 7600 Danbro Crescent Mississauga, OH, Canada, L5N 6L6.

Des informations complémentaires peuvent être obtenues à l'adresse: 107113, Moscou, 3e rue Rybinskaya, 18, bâtiment 2.

Tél.: (495) 231-12-00; télécopieur: (495) 231-12-02.

Conditions de délivrance des pharmacies

Conditions de stockage du médicament Afrin Extro

Garder hors de la portée des enfants.

Durée de conservation du médicament Afrin Extro

Ne pas utiliser après la date d'expiration imprimée sur l'emballage.

AFRIN EXTRO 0.05% 15ML SPRAY NAZAL

Suspension de type gel blanche ou presque blanche avec une odeur caractéristique.

Ingrédient actif: chlorhydrate d'oxymétazoline 0,5 mg. Excipients: cellulose microcristalline et carmellose sodique (Avicel RC-591) 30 mg, hydrogénophosphate de sodium 0,975 mg, phosphate monosodique monohydraté 5,525 mg, édétate disodique dihydraté 0,3 mg, macrogol-1450 50 mg, povidone-K29-32 30 mg, alcool benzylique 3 mg, cinéole 0,2 mg, camphre 0,2 mg, lévomenthol 0,6 mg, solution de chlorure de benzalkonium 17% 1,471 mg, polypropylène glycol 5 mg, eau purifiée qs jusqu'à 1 ml.

Intranasalement. Agitez vigoureusement le vaporisateur avant chaque utilisation. Avant d'utiliser le spray nasal pour la première fois, il est nécessaire de le «calibrer» en appuyant plusieurs fois sur la tête de pulvérisation. Adultes et enfants de plus de 6 ans - 2-3 injections dans chaque passage nasal avec un intervalle de 10 à 12 heures. La fréquence d'utilisation peut être augmentée jusqu'à 3 fois par jour chez l'adulte. Il n'est pas recommandé de dépasser la dose indiquée..

Décongestionnant - agoniste alpha adrénergique.

Avec une utilisation prolongée (plus d'une semaine), les symptômes de congestion nasale peuvent réapparaître. S'il est nécessaire de poursuivre le traitement pendant plus de 5 jours, une consultation avec un médecin est nécessaire. Évitez de mettre le médicament dans les yeux. Le médicament, lorsqu'il est utilisé correctement et aux doses recommandées, n'affecte pas la conduite de véhicules et le travail avec des mécanismes, cependant, si des effets secondaires tels que des étourdissements se produisent, vous devez vous abstenir de ces types d'activités. Utilisation pendant la grossesse et l'allaitement La sécurité du médicament chez la femme enceinte et pendant l'allaitement n'a pas été établie, par conséquent, le médicament ne doit être prescrit aux femmes enceintes ou allaitantes que sur recommandation d'un médecin si le bénéfice attendu de l'utilisation du médicament pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus ou le nourrisson.

Ralentit l'absorption des anesthésiques locaux, allonge la durée de leur action. L'utilisation combinée avec d'autres médicaments vasoconstricteurs augmente le risque d'effets secondaires. Avec l'utilisation simultanée d'inhibiteurs de la monoamine oxydase (y compris une période de 14 jours après leur retrait), de maprotiline et d'antidépresseurs tricycliques - une augmentation de la pression artérielle.

Stimulant alpha adrénergique topique. A un effet vasoconstricteur. L'oxymétazoline provoque une vasoconstriction des muqueuses du nez, des sinus paranasaux et de la trompe d'Eustache, ce qui entraîne une diminution de leur œdème et la libération de la respiration nasale dans les rhinites allergiques et / ou infectieuses-inflammatoires (rhinite). En raison de la présence dans la composition du médicament d'excipients (cellulose microcristalline et carmellose sodique et povidone-K29-32), le spray nasal Afrin Extra ne s'écoule pas du nez et ne coule pas dans la gorge, car après avoir été introduit dans les voies nasales, le spray devient plus visqueux et est maintenu les muqueuses du nez sont plus efficaces qu'une solution aqueuse standard. Sur la base d'études cliniques publiées, l'administration intranasale d'une composition aromatique similaire à celle d'un médicament contenant du lévomenthol (également appelé menthol), du cinéole (également connu sous le nom d'eucalyptus) et du camphre induit une sensation de refroidissement temporaire dans la muqueuse nasale en raison de l'interaction avec les récepteurs du froid nerf trijumeau à la surface de la membrane muqueuse. Selon les études cliniques, le médicament commence à agir en 1 minute et l'effet dure jusqu'à 12 heures.

Lorsqu'il est utilisé comme spray nasal, l'oxymétazoline n'est pratiquement pas détectée dans le plasma sanguin.

Difficulté à respirer par le nez avec rhume, inflammation des sinus, eustachite, rhume des foins, rhinite allergique, congestion et œdème conjonctival.

Hypersensibilité aux médicaments sympathomimétiques, à l'un des composants du médicament, rhinite atrophique, utilisation simultanée d'inhibiteurs de la monoamine oxydase (y compris une période de 14 jours après leur retrait), enfants de moins de 6 ans. Avec prudence Coronaropathie, arythmies, insuffisance cardiaque chronique, athérosclérose sévère, hypertension artérielle, hyperthyroïdie, diabète sucré, insuffisance rénale chronique, glaucome à angle fermé, hyperplasie prostatique avec symptômes cliniques, grossesse, allaitement.

En cas de surdosage important ou d'ingestion accidentelle, les suivants sont possibles: nausées, vomissements, cyanose, fièvre, tachycardie, arythmie, augmentation de la pression artérielle, essoufflement, troubles mentaux, dépression du système nerveux central (somnolence, diminution de la température corporelle, bradycardie, diminution de la pression artérielle, arrêt respiratoire, etc.) coma). Traitement: symptomatique; en cas d'ingestion accidentelle - lavage gastrique, charbon actif. Les médicaments vasopresseurs sont contre-indiqués.

En général, le médicament est bien toléré et les effets indésirables possibles sont généralement légers et transitoires. Sécheresse transitoire et brûlure de la muqueuse nasale, sécheresse de la bouche et de la gorge, éternuements; augmentation de la pression artérielle, augmentation de l'anxiété, nausées, étourdissements, maux de tête, insomnie, palpitations, troubles du sommeil. Avec une utilisation prolongée - tachyphylaxie, hyperémie réactive et atrophie de la muqueuse nasale. Le chlorure de benzalkonium, qui fait partie du médicament, peut provoquer des réactions cutanées locales.

Spray nasal 0,05%. 15 ml dans un flacon en plastique opaque hermétique d'une contenance de 23 ml avec un vaporisateur fin et un capuchon de protection recouvert d'un film thermorétractable pour contrôler la première ouverture avec le logo de l'entreprise. 1 bouteille dans une boîte en carton avec mode d'emploi.

Mode d'emploi du médicament à usage médical Afrin® extro

Numéro d'enregistrement: LP-001589.

Nom commercial du médicament: Afrin® extro.

Dénomination commune internationale: Oxymetazoline.

Forme posologique: spray nasal.

Composition

1 ml de spray contient l'ingrédient actif: chlorhydrate d'oxymétazoline 0,5 mg; excipients: cellulose microcristalline et carmellose sodique (Avicel RC-591) 30 mg, hydrogénophosphate de sodium 0,975 mg, phosphate monosodique monohydraté 5,525 mg, édétate disodique dihydraté 0,3 mg, macrogol-1450 50 mg, povidone-K29-32 30 mg, alcool benzylique 3 mg, cinéole 0,2 mg, camphre 0,2 mg, lévomenthol 0,6 mg, solution de chlorure de benzalkonium 17% 1,471 mg, polypropylène glycol 5 mg, eau purifiée qs jusqu'à 1,0 ml.

La description

Suspension de type gel blanche ou presque blanche avec une odeur caractéristique.

Classe pharmacothérapeutique: décongestionnant - agoniste alpha-adrénergique.

Le code ATX: R01AA05

effet pharmacologique

Pharmacodynamique
Stimulant alpha adrénergique topique. A un effet vasoconstricteur. L'oxymétazoline provoque une vasoconstriction des muqueuses du nez, des sinus paranasaux et de la trompe d'Eustache, ce qui entraîne une diminution de leur œdème et la libération de la respiration nasale dans les rhinites allergiques et / ou infectieuses-inflammatoires (rhinite). En raison de la présence dans la composition du médicament d'excipients (cellulose microcristalline et carmellose sodique et povidone-K29-32) Afrin® extra nasal spray ne coule pas du nez et ne coule pas dans la gorge, car après avoir été introduit dans les voies nasales, le spray devient plus visqueux et retient plus efficace sur les muqueuses nasales qu'une solution aqueuse standard. Sur la base d'études cliniques publiées, l'administration intranasale d'une composition aromatique similaire à celle d'un médicament contenant du lévomenthol (également appelé menthol), du cinéole (également connu sous le nom d'eucalyptus) et du camphre induit une sensation de refroidissement temporaire dans la muqueuse nasale en raison de l'interaction avec les récepteurs du froid nerf trijumeau à la surface de la membrane muqueuse. Selon les études cliniques, le médicament commence à agir en 1 minute et l'effet dure jusqu'à 12 heures.

Pharmacocinétique
Lorsqu'il est utilisé comme spray nasal, l'oxymétazoline n'est pratiquement pas détectée dans le plasma sanguin. La demi-vie de l'oxymétazoline administrée par voie intranasale est de 36 heures. 2,1% d'oxymétazoline sont excrétés par les reins et environ 1,1% par les intestins.

Indications pour l'utilisation

Traitement symptomatique de la rhinite (nez qui coule) d'étiologie allergique et / ou infectieuse-inflammatoire, sinusite, eustachite, rhume des foins. Otite moyenne (pour réduire le gonflement de la muqueuse nasopharyngée). Pour faciliter la sortie des sécrétions dans les maladies des sinus paranasaux. Préparation du patient pour les manipulations diagnostiques dans les voies nasales.

Contre-indications

Hypersensibilité aux médicaments sympathomimétiques ou à tout composant du médicament. L'utilisation d'inhibiteurs de la monoamine oxydase dans les 2 semaines précédentes et dans les 2 semaines suivant leur retrait. Glaucome à angle fermé. Interventions chirurgicales sur la dure-mère (dans l'histoire). Condition après hypophysectomie transphénoïdale. Rhinite atrophique (sèche). Maladie cardiovasculaire aiguë ou insuffisance ventriculaire gauche aiguë. Hypertension artérielle sévère non contrôlée. Enfants de moins de 6 ans.

Soigneusement

Maladie des artères coronaires, arythmies, insuffisance cardiaque chronique, athérosclérose sévère, hypertension artérielle, angine de poitrine, arythmie, tachycardie, avec augmentation de la pression intraoculaire, hyperthyroïdie, diabète sucré, insuffisance rénale chronique, hyperplasie prostatique avec symptômes cliniques, grossesse, période de lactation, porphyrie, thérapie avec des antidépresseurs tricycliques, ainsi que d'autres médicaments qui augmentent la pression artérielle.

Application pendant la grossesse et l'allaitement

La sécurité du médicament chez la femme enceinte et pendant l'allaitement n'a pas été établie.Par conséquent, le médicament ne doit être prescrit aux femmes enceintes ou allaitantes que sur recommandation d'un médecin si le bénéfice attendu de l'utilisation du médicament pour la mère l'emporte sur le risque potentiel pour le fœtus ou le nourrisson. La prudence est de mise en présence d'hypertension artérielle ou de signes de diminution du flux sanguin placentaire. L'utilisation fréquente ou prolongée du médicament à fortes doses peut entraîner une diminution du flux sanguin placentaire.

Mode d'administration et posologie

Intranasalement. Agitez vigoureusement le vaporisateur avant chaque utilisation. Avant d'utiliser le spray nasal pour la première fois, il est nécessaire de le «calibrer» en appuyant plusieurs fois sur la tête de pulvérisation. Adultes et enfants de plus de 10 ans - 1 à 2 injections dans chaque passage nasal avec un intervalle de 12 heures. Enfants de 6 à 10 ans - 1 injection dans chaque passage nasal avec un intervalle de 12 heures. Il n'est pas recommandé de dépasser la dose indiquée. Si les symptômes s'aggravent ou ne s'améliorent pas dans les 3 jours, un médecin doit être consulté. À la dose recommandée, sans consulter un médecin, ne pas utiliser plus de 7 jours. Avec une utilisation fréquente et prolongée du médicament, la sensation de «congestion» dans le nez peut réapparaître ou s'aggraver. Si ces symptômes apparaissent, arrêtez le traitement et consultez un médecin..

Effet secondaire

En général, le médicament est bien toléré et les effets indésirables possibles sont généralement légers et transitoires. Du système immunitaire: réactions allergiques, y compris œdème de Quincke, démangeaisons. Du système nerveux: nervosité, anxiété, étourdissements ou étourdissements, insomnie, somnolence, tremblements, maux de tête, hallucinations (surtout chez les enfants). Des sens: vision floue. Du côté du système cardiovasculaire: tachycardie, palpitations, hypertension artérielle. Du système respiratoire: sensation de brûlure et de picotement dans la cavité nasale, éternuements, augmentation des écoulements nasaux, augmentation de la congestion nasale, hyperémie, sécheresse ou atrophie de la muqueuse nasale, sécheresse de la bouche, irritation de la muqueuse nasale et de la gorge, mal de gorge, arrêt respiration (chez les enfants). Du système digestif: nausées. Du côté du système musculo-squelettique et du tissu conjonctif: convulsions (surtout chez les enfants). Autre: faiblesse, tachyphylaxie. Le chlorure de benzalkonium, qui fait partie du médicament, peut provoquer des réactions cutanées locales.

Surdosage

En cas de surdosage important ou d'ingestion accidentelle, les éléments suivants sont possibles: dilatation de la pupille, nausées, vomissements, cyanose, fièvre, spasmes, tachycardie, arythmie, augmentation de la pression artérielle, essoufflement, arrêt cardiaque, hallucinations, troubles mentaux, convulsions, œdème pulmonaire, dépression du système nerveux central ( somnolence, diminution de la température corporelle, bradycardie, diminution de la pression artérielle, arrêt respiratoire et coma). Traitement: symptomatique; en cas de surdosage sévère - soins intensifs; en cas d'ingestion accidentelle - lavage gastrique, charbon actif. Les bloqueurs adrénergiques non sélectifs tels que la phentolamine peuvent être utilisés pour abaisser l'hypertension artérielle.

Interaction avec d'autres médicaments

L'utilisation combinée avec d'autres médicaments vasoconstricteurs augmente le risque d'effets secondaires. Avec l'utilisation simultanée d'antidépresseurs tricycliques, de maprotiline, d'inhibiteurs de la monoamine oxydase (y compris une période de 14 jours après leur annulation) - une augmentation de la pression artérielle. Le médicament ralentit l'absorption des anesthésiques locaux, allonge leur action.

instructions spéciales

Avec une utilisation prolongée (plus d'une semaine), les symptômes de congestion nasale peuvent réapparaître. S'il est nécessaire de poursuivre le traitement pendant plus de 7 jours, une consultation avec un médecin est nécessaire. Évitez de mettre le médicament dans les yeux.

L'effet d'un médicament à usage médical sur l'aptitude à conduire des véhicules, les mécanismes

Le médicament, lorsqu'il est utilisé correctement et aux doses recommandées, n'affecte pas la conduite de véhicules et le travail avec des mécanismes, cependant, si des effets secondaires tels que des étourdissements se produisent, vous devez vous abstenir de ces activités.

Formulaire de décharge

Spray nasal 0,05%. 15 ml dans un flacon en polyéthylène haute densité opaque hermétiquement fermé d'une capacité de 20 ml avec un vaporisateur fin et un capuchon protecteur recouvert d'un film thermorétractable pour contrôler la première ouverture. 1 bouteille dans une boîte en carton avec mode d'emploi.

Conditions de stockage
À une température ne dépassant pas 25 ° C Garder hors de la portée des enfants.

Durée de vie
2 ans. Ne pas utiliser après la date d'expiration.

Conditions de délivrance des pharmacies
Distribué sans ordonnance.

Fabricant
Titulaire de l'autorisation de mise sur le marché: BAYER JSC, Russie
Produit par: Famar Montréal Inc., 3535, Route Transcanadien, Point Clare, Québec, Canada, Ash9Er 1Be4

Organisation acceptant les réclamations des clients:
JSC "BAYER", Russie
107113, Moscou, st. 3e Rybinskaya, 18 ans, bâtiment 2
Tél.: +7 (495) 231-12-00
www.bayer.ru

Cette version de l'instruction est valable à partir du 25/11/2019.

Afrin

Composition

1 ml d'Afrin spray contient 500 mcg d'oxymétazoline - l'ingrédient actif.

Ingrédients supplémentaires: carmellose sodique, édétate disodique dihydraté, hydrogénophosphate de sodium, phosphate monosodique monohydraté, alcool benzylique, povidone, chlorure de benzalkonium, macrogol, cellulose microcristalline, saveur de citron, eau purifiée.

1 ml de spray hydratant Afrin contient 500 mcg d'oxymétazoline - l'ingrédient actif.

Ingrédients supplémentaires: carmellose sodique, cellulose microcristalline, chlorure de benzalkonium, hydrogénophosphate de sodium, glycérol, phosphate monosodique monohydraté, édétate disodique dihydraté, macrogol, alcool benzylique, povidone, arôme de citron, eau purifiée.

1 ml d'Afrin Extra spray contient 500 mcg d'oxymétazoline - l'ingrédient actif.

Ingrédients supplémentaires: carmellose sodique, cellulose microcristalline, hydrogénophosphate de sodium, phosphate monosodique monohydraté, chlorure de benzalkonium, édétate disodique dihydraté, povidone, macrogol, alcool benzylique, camphre, polypropylène glycol, cinéol, lévomenthol, eau purifiée.

Formulaire de décharge

Les trois préparations Afrin sont disponibles sous forme de spray nasal, 15 ml par flacon.

effet pharmacologique

Vasoconstricteur.

Pharmacodynamique et pharmacocinétique

Afrin est un médicament topique alpha-adrénostimulant avec une efficacité vasoconstrictrice. L'application locale d'oxymétazoline (irrigation intranasale) entraîne un rétrécissement des vaisseaux du nez, de la trompe d'Eustache et des sinus paranasaux, qui se traduit par une diminution de leur gonflement et un soulagement de la respiration nasale avec un rhume (rhinite infectieuse-inflammatoire et / ou allergique).

L'inclusion d'ingrédients supplémentaires dans le spray Afrin (povidone, carmellose sodique et cellulose microcristalline) lui confère une viscosité supplémentaire qui, lorsqu'une solution du médicament est injectée dans les voies nasales, ne lui permet pas de s'écouler dans la gorge ou hors du nez, et aussi, en raison d'un séjour plus long sur la membrane muqueuse, favorise une absorption maximale du médicament.

Les excipients du spray hydratant Afrin (macrogol et glycérol) aident à préserver l'humidité des muqueuses nasales, ce qui contribue à l'irritation ou à la sécheresse..

Sur la base des résultats des essais cliniques, l'application intranasale d'une composition aromatique, de composition identique à celle du spray Afrin Extra, comprenant du camphre, du cinéole (eucalyptus), du lévomenthol (menthol), due à une irritation des récepteurs froids du nerf trijumeau situé à la surface des muqueuses de la cavité nasale entraîne une sensation temporaire de ceux-ci. refroidissement.

L'action de l'un des trois médicaments se développe en 60 secondes, gagne en efficacité maximale en 15 minutes et dure jusqu'à 12 heures.

En cas d'utilisation intranasale, l'oxymétazoline n'est pratiquement pas détectée dans le plasma sanguin.

Indications pour l'utilisation

L'utilisation d'Afrin est indiquée pour:

  • rhinite aiguë (y compris étiologie allergique);
  • sinusite paranasale;
  • rhinite vasomotrice;
  • otite moyenne;
  • eustachite;
  • effectuer des procédures de diagnostic afin de rétrécir les vaisseaux des muqueuses.

Contre-indications

L'utilisation du médicament est absolument interdite lorsque:

  • rhinite atrophique;
  • hypersensibilité aux ingrédients (un ou plusieurs) médicaments ou médicaments sympathomimétiques;
  • traitement parallèle avec des inhibiteurs de la MAO, ainsi que 14 jours supplémentaires après l'arrêt du traitement;
  • moins de 6 ans.

Avec le respect de précautions accrues, il est possible d'utiliser avec:

  • pathologies des artères coronaires;
  • insuffisance cardiaque (chronique);
  • arythmies;
  • athérosclérose sévère;
  • hyperthyroïdie;
  • grossesse;
  • hypertension artérielle;
  • diabète sucré;
  • lactation;
  • insuffisance rénale (chronique);
  • hyperplasie de la prostate;
  • glaucome à angle fermé.

Effets secondaires

Au total, les effets secondaires du médicament ont été observés assez rarement et étaient légers et transitoires. La plupart des patients ont toléré le traitement sans aucune complication.

Réactions locales:

  • sécheresse / brûlure des voies nasales muqueuses;
  • éternuements;
  • sécheresse de la gorge et de la bouche.

Réactions systémiques:

  • anxiété;
  • augmentation de la pression artérielle;
  • la nausée;
  • insomnie;
  • maux de tête;
  • palpitations;
  • vertiges;
  • perturbations de sommeil.

Avec une utilisation prolongée:

  • hyperémie réactive;
  • la tachyphylaxie;
  • atrophie des muqueuses de la cavité nasale.

Autres:

  • réactions locales de la peau (dues à une exposition au chlorure de benzalkonium).

Afrin, mode d'emploi

Afrin spray est indiqué pour une utilisation intranasale..

Avant d'utiliser le médicament, agitez vigoureusement le flacon doseur à chaque fois..

Lors de la première utilisation, vous devez "calibrer" le spray en appuyant plusieurs fois sur la tête de pulvérisation vers le haut.

Après 6 ans, avec un intervalle de 10 à 12 heures, il est recommandé de faire 2 à 3 injections dans les voies nasales droite et gauche.

La fréquence d'utilisation du médicament par les patients adultes par jour peut être augmentée jusqu'à 3 fois.

Il est préférable de limiter l'utilisation du médicament à 5 jours..

Il n'est pas recommandé de dépasser les schémas posologiques prescrits.

Surdosage

En cas de surdosage important ou d'administration orale accidentelle du médicament, les effets suivants ont été observés: tachycardie, nausées, cyanose, vomissements, fièvre, arythmie, essoufflement, augmentation de la pression artérielle, troubles mentaux, troubles du système nerveux central (baisse de la pression artérielle et de la température, somnolence, bradycardie, arrêt respiratoire, coma).

Le traitement est effectué en fonction des symptômes de l'état du patient. Si le médicament est avalé - lavage gastrique et prise de sorbant (charbon actif). L'utilisation de médicaments vasopresseurs est contre-indiquée.

Interaction

L'utilisation combinée avec des inhibiteurs de la MAO, des antidépresseurs tricycliques et de la maprotiline entraîne une augmentation de la pression artérielle.

Afrin peut inhiber l'absorption des anesthésiques locaux et augmenter leur durée d'action.

L'utilisation parallèle avec d'autres médicaments vasoconstricteurs augmente la possibilité d'effets secondaires.

Conditions de vente

Afrin est un médicament sans ordonnance.

Conditions de stockage

Le stockage du spray (les trois préparations) nécessite un régime de température allant jusqu'à 25 ° C.

Durée de vie

Pour tous les médicaments - 2 ans.

instructions spéciales

En cas d'utilisation prolongée (plus de 7 jours), une rechute des symptômes de congestion nasale est possible.

Il est nécessaire de prendre toutes les précautions possibles pour éviter d'avoir des médicaments dans les yeux.

La poursuite du traitement pendant plus de 5 jours n'est possible qu'après consultation d'un médecin.

Afrin

Afrin: mode d'emploi et avis

Nom latin: Afrin

Le code ATX: R01AA05

Ingrédient actif: oxymétazoline (oxymétazoline)

Fournisseur: MSD Consumer Care, Inc. (ETATS-UNIS)

Description et mise à jour photo: 19/08/2019

Prix ​​en pharmacie: à partir de 144 roubles.

Afrin est une préparation topique à action anti-congestive, alpha-adrénomimétique.

Forme de libération et composition

Forme galénique Afrin - spray nasal 0,05%: suspension gélatineuse de couleur presque blanche ou blanche avec une odeur caractéristique d'agrumes (15 ml dans un flacon en plastique opaque avec un vaporisateur fin et un capuchon de protection pour contrôler la première ouverture, dans une boîte en carton 1 flacon).

1 ml de suspension contient:

  • substance active: chlorhydrate d'oxymétazoline - 0,5 mg;
  • composants auxiliaires: macrogol 1450, alcool benzylique, povidone K29-32, édétate disodique dihydraté, solution de chlorure de benzalkonium 17%, hydrogénophosphate de sodium, Avicel RC 591 (cellulose microcristalline et carmellose sodique), phosphate monosodique monohydraté, arôme citron, eau purifiée.

Propriétés pharmacologiques

Pharmacodynamique

L'oxymétazoline est un médicament stimulant alpha-adrénergique à usage topique avec un effet vasoconstricteur. L'oxymétazoline entraîne un rétrécissement des vaisseaux de la trompe d'Eustache, des sinus paranasaux et des muqueuses du nez, ce qui entraîne une diminution de leur gonflement et un soulagement de la respiration nasale en cas de rhinite (écoulement nasal) de nature infectieuse-inflammatoire ou allergique.

Étant donné qu'Afrin contient des excipients [povidone (K-29/32), carmellose sodique et cellulose microcristalline], le spray ne s'écoule pas du nez et n'entre pas dans la gorge, car après l'introduction dans les voies nasales, la viscosité du médicament augmente, ce qui lui permet d'être retenu sur les muqueuses du nez plus efficacement que dans le cas d'une solution aqueuse standard.

Les résultats des études cliniques indiquent que l'effet d'Afrin commence 1 minute après l'administration et se poursuit pendant 12 heures..

Pharmacocinétique

L'oxymétazoline sous forme de spray nasal ne pénètre pratiquement pas dans la circulation systémique.

Indications pour l'utilisation

  • sinusite;
  • traitement symptomatique de la rhinite (nez qui coule) d'étiologie infectieuse-inflammatoire et / ou allergique;
  • rhume des foins;
  • eustachite.

Contre-indications

  • rhinite atrophique;
  • utilisation simultanée d'inhibiteurs de la monoamine oxydase (MAO) et dans les 14 jours suivant leur annulation;
  • âge jusqu'à 6 ans;
  • intolérance individuelle aux composants du médicament.

Selon les instructions, Afrin doit être utilisé avec prudence dans les maladies des artères coronaires, l'insuffisance cardiaque chronique, les arythmies, l'hypertension artérielle, l'athérosclérose sévère, le diabète sucré, l'hyperthyroïdie, la thyrotoxicose, l'insuffisance rénale chronique, l'hyperplasie prostatique avec symptômes cliniques, le glaucome à angle fermé.

Pendant la grossesse et l'allaitement, Afrin doit être utilisé uniquement après qu'un médecin a soigneusement évalué les risques et les bénéfices de son utilisation, à condition que la menace potentielle pour le fœtus ou le nourrisson soit inférieure au bénéfice attendu du traitement pour la mère..

Instructions pour l'utilisation d'Afrin: méthode et posologie

Spray Afrin est utilisé par voie intranasale, par injection dans le passage nasal.

Le contenu du flacon doit être agité vigoureusement avant chaque utilisation..

Après ouverture de l'emballage, la première application est recommandée après le calibrage du spray, pour ce faire, appuyez plusieurs fois sur la tête de pulvérisation.

Dosage recommandé: 2 à 3 pulvérisations dans chaque passage nasal 2 fois par jour, après 10 à 12 heures. Les adultes peuvent être utilisés 3 fois par jour.

Ne pas dépasser la dose d'Afrin et la fréquence d'utilisation.

Effets secondaires

  • réactions locales: brûlure et sécheresse de la membrane muqueuse de la cavité nasale de nature transitoire, éternuements, sécheresse de la bouche et de la gorge; dans le contexte d'un traitement à long terme - tachyphylaxie, hyperémie réactive, irritation, atrophie de la muqueuse nasale;
  • autres: nausées, augmentation de la tension artérielle (TA), palpitations, maux de tête, étourdissements, augmentation de l'anxiété, troubles du sommeil, insomnie.

Surdosage

Avec un surdosage important d'Afrin spray ou une administration orale accidentelle, les manifestations négatives suivantes sont possibles: augmentation de la pression artérielle, arythmie, tachycardie, troubles mentaux, cyanose, essoufflement, fièvre, nausées, vomissements, dépression du SNC (diminution de la pression artérielle, somnolence, bradycardie, diminution de la température corporelle, arrêt respiratoire et coma).

Lorsque de tels symptômes apparaissent, un traitement symptomatique est prescrit. En cas d'ingestion accidentelle d'Afrin à l'intérieur, un lavage gastrique et une prise de charbon actif sont recommandés.

instructions spéciales

L'utilisation à long terme (plus de 7 jours) d'Afrin peut reprendre les symptômes de congestion nasale.Par conséquent, en l'absence de l'effet thérapeutique souhaité après 5 jours de traitement, il est nécessaire de consulter un médecin sur l'opportunité d'une utilisation ultérieure du spray..

Évitez de mettre Afrin sur la membrane muqueuse des yeux.

L'utilisation du spray selon le schéma posologique recommandé n'affecte pas la capacité du patient à conduire des véhicules et des mécanismes. Mais étant donné la possibilité de développement d'étourdissements et d'autres effets indésirables de nature systémique, vous devez être prudent et vous abstenir de travailler pendant la période de malaise, dont l'exécution nécessite une concentration d'attention et une vitesse élevée de réactions psychomotrices..

Interactions médicamenteuses

Utilisation simultanée avec des inhibiteurs de la MAO (et dans les 14 jours suivant leur annulation), les antidépresseurs tricycliques provoquent une augmentation de la pression artérielle.

Afrin réduit le taux d'absorption des anesthésiques locaux, prolongeant la durée de leur action.

Un traitement concomitant avec d'autres médicaments vasoconstricteurs augmente la probabilité d'effets indésirables.

Analogues

Termes et conditions de stockage

Conserver à des températures allant jusqu'à 25 ° C. Tenir hors de portée des enfants.

Durée de conservation - 2 ans.

Conditions de délivrance des pharmacies

Disponible sans ordonnance.

Avis sur Afrin

À l'heure actuelle, il existe des critiques positives et négatives sur Afrin, dont le pourcentage est de 70% à 30%. Le médicament a aidé de nombreux patients, ils notent donc sa grande efficacité et sa rapidité d'action. Cependant, ils signalent souvent une durée d'action thérapeutique plus courte que celle indiquée dans les instructions..

D'autres patients se plaignent du manque de soulagement de l'état douloureux ou de la survenue d'effets secondaires pendant le traitement (palpitations, maux de tête, brûlure ou sécheresse de la muqueuse nasale, etc.). On suppose que ces conditions s'expliquent par une sensibilité personnelle au médicament et / ou des contre-indications non identifiées à temps pour son utilisation..

Prix ​​pour Afrin en pharmacie

Le prix approximatif d'Afrin est de 185 à 234 roubles (pour une bouteille de 15 ml).

Afrin: prix dans les pharmacies en ligne

Afrin Chistye More pour enfants 285 doses spray nasal dosé [pour enfants] 20 ml 1 pc.

Afrin spray nasal hydratant 0,05% 15 ml 1 pc.

Avis Afrin hydratant

Afrin 0.05% spray nasal 15 ml 1 pc.

Afrin Extro 0.05% spray nasal 15 ml 1 pc.

Avis Afrin Extro

Afrin Pure Sea nettoyant nasal spray nasal 75 ml 1 pièce.

Spray nasal Afrin. 0,05% 15 ml

Spray nasal Afrin Extra. 0,05% 15 ml

Spray nasal hydratant Afrin. 0,05% 15 ml

Afrin Pure Sea Remède pour la congestion nasale spray nasal 75 ml 1 pièce.

Formation: Université médicale d'État de Rostov, spécialité «Médecine générale».

Les informations sur le médicament sont généralisées, fournies à titre informatif et ne remplacent pas les instructions officielles. L'automédication est dangereuse pour la santé!

Des scientifiques américains ont mené des expériences sur des souris et sont parvenus à la conclusion que le jus de pastèque empêche le développement de l'athérosclérose vasculaire. Un groupe de souris a bu de l'eau ordinaire et l'autre du jus de pastèque. En conséquence, les vaisseaux du deuxième groupe étaient exempts de plaques de cholestérol..

La plupart des femmes peuvent tirer plus de plaisir de la contemplation de leur beau corps dans le miroir que du sexe. Alors, les femmes, luttez pour l'harmonie.

Les os humains sont quatre fois plus solides que le béton.

Le foie est l'organe le plus lourd de notre corps. Son poids moyen est de 1,5 kg.

La maladie la plus rare est la maladie de Kuru. Seuls les représentants de la tribu Four en Nouvelle-Guinée en sont malades. Le patient meurt de rire. On pense que manger le cerveau humain est la cause de la maladie..

Selon les recherches, les femmes qui boivent plusieurs verres de bière ou de vin par semaine ont un risque accru de développer un cancer du sein..

Le sang humain «coule» à travers les vaisseaux sous une pression énorme et, si leur intégrité est violée, il peut tirer à une distance allant jusqu'à 10 mètres..

Selon de nombreux scientifiques, les complexes vitaminiques sont pratiquement inutiles pour l'homme..

Selon les statistiques, le lundi, le risque de blessure au dos augmente de 25% et le risque de crise cardiaque de 33%. Faites attention.

Le médicament contre la toux "Terpinkod" est l'un des meilleurs vendeurs, pas du tout à cause de ses propriétés médicinales.

Nos reins sont capables de nettoyer trois litres de sang en une minute.

Le cerveau humain pèse environ 2% du poids corporel total, mais il consomme environ 20% de l'oxygène entrant dans le sang. Ce fait rend le cerveau humain extrêmement sensible aux dommages causés par le manque d'oxygène..

Même si le cœur d'une personne ne bat pas, il peut encore vivre pendant une longue période de temps, ce qui nous a été démontré par le pêcheur norvégien Jan Revsdal. Son "moteur" s'est arrêté pendant 4 heures après que le pêcheur s'est perdu et s'est endormi dans la neige.

Pendant le fonctionnement, notre cerveau dépense une quantité d'énergie égale à une ampoule de 10 watts. Ainsi, l'image d'une ampoule au-dessus de votre tête au moment où une pensée intéressante surgit n'est pas si loin de la vérité..

Dans un effort pour faire sortir le patient, les médecins vont souvent trop loin. Ainsi, par exemple, un certain Charles Jensen dans la période de 1954 à 1994. survécu à plus de 900 chirurgies pour éliminer les néoplasmes.

Les femmes âgées de quarante à soixante ans éprouvent souvent un inconfort spécifique causé par la ménopause ou la ménopause. L'article passe en revue pr.